Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
BertrandRoy
Messages : 212
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 47
Localisation : Ville Saint-Laurent
http://kimikodesign.wordpress.com

DCB1 Build de Bertrand

le Dim 3 Nov 2013 - 9:19


Bonjour à tous,
 
Voici un projet que j’ai démarré il y a un petit bout de temps, le 10 août 2013 pour être exact.  Il n’est techniquement pas encore terminé mais presque.  Il s’agit de mon 2e projet DIY.  Mon premier était le O2 headphone amp.  Le DCB1 n’est techniquement pas un projet pour débutant mais je l’ai réussi donc vous pouvez le réussir aussi, croyez-moi!
 
Le but de ce post est d’aider quiconque voudrait faire ce pré-ampli, incluant ceux qui ne font que commencer dans le DIY et n’ont pas beaucoup d’expérience pour monter des PCBs vierges.  C’est un guide étape par étape de sa construction jusqu’au filage final.  J’ai appris beaucoup lors de ce projet et j’ai reçu beaucoup d’aide de mes amis et de la communauté DIY anglophone et francophone.
 
Premièrement, j’ai reçu ce kit en cadeau.  Le kit comprenait le DCB1 Black Edition de Salas vendu par Tea-Bag avec résistances PRP et LEDs rouges.  Personnellement, je trouve l’esthétique extrêmement belle.  Aussi, la qualité des composantes est au rendez-vous.  Gagnant sur toute la ligne.
 
Il est important de faire un inventaire complet des pièces qui devront aller sur le board afin de s’assurer de 1. Avoir toutes les pièces nécessaires, 2. Se donner une idée de la chronologie du montage (plus basses à plus hautes pièces) et 3. De faire un « dry run » de montage.  En ébénisterie, on dit mesurer deux fois et couper une fois.  Je trouve que c’est la même chose en électronique.  J’ai aussi utilisé un « lead bender » que mon ami m’a imprimé avec son imprimante 3D.  Dernièrement, afin de faciliter la révision du travail fait avec le bord original, il est utile voire même important de mettre les composantes avec les détails vers le haut.
 
Donc, sans plus tarder, voici les premières images.  Il est à noter que lorsqu’on commence à souder des composantes, on doit commencer de plus bas sur le board au plus haut étant donné que pour souder les tiges, on doit tourner le board à l’envers.  Donc, il est important d’avoir une surface la plus plane possible pour travailler.  Une chose qui peut être faite si c’est possible avec le design du board que l’on a est de travailler des quatre coins en venir plus vers le centre pour équilibrer les surfaces en contact avec la table de travail.  J’ai aussi travaillé avec un linge blanc comme toile de fond ce qui me permettais de bien voir si j’avais des moreaux qui trainaient ou que j’avais égarés.  Cette technique permet aussi de facilement faire le ménage lorsque l’on doit se débarrasser des retailles qui trainent. 
 
Il est important de commencer avec les items les plus bas et dans le cas de ce board, ce sont les jumpers.  Personnellement, j’ai commencé avec les résistances car je n’avais pas pensé à mon affaire trop bien.  Mettre les jumpers plus tard s’est quand même bien déroulé.
 
Photo du board vide :







Photos des premières résistances à peupler le board :














 
Photos de la mise des jumpers.  Il y a 3 jumpers à mettre sur le board, J1, J2 et J3.  Les jumpers sont simplement des bouts de fils (retailles des résistances fait l’affaire parfaitement) pour relier des traces ensemble dans ce cas-ci.  Il y a un jumper qui va sur « note » en bas à droite qui est relié à l’utilisation de quelles diodes de pouvoir on utilise.  On doit mettre le jumper à cet endroit si on utilise les MUR820 :




 
Photo de la diode 1N4001 à mettre dans la partie son :


 
Pour ce board, les LEDs font parti intégrale du circuit électrique.  Il faut donc les matcher avant de les mettre sur le board.  Chaque groupe de 5 doit être matché avec l’autre groupe de 5 et la même chose pour le groupe de 3.  Une façon simple de le faire est illustrée dans la photo plus bas.  Il suffit de mettre 5 LEDs sur un breadboard et brancher le tout en présence d’une résistance de 1kohm en série (1k-led-led-led-led-led) et on mesure le voltage entre la résistance et la fin des LEDs.  On doit matcher ce chiffre sur le multimètre avec l’autre série de LEDs.  Ça n’est pas difficile.  Zoomez sur l’image pour mieux voir le détail :


 
On installe ensuite les LEDs en s’assurant de la polarité.  Il faut suivre le dessin au bout de la pyramide sur le board (le dessin qui ne reçoit pas de LED, mettre le côté plat dans la bonne orientation) pour avoir la bonne orientation :






 
Installation du relais orange, résistance verticale, du petit condo film rouge.  Pour le relais orange, il est important de le placer de la bonne façon.  Il y a une marque dessus qu’il faut aligner avec la marque indiquée sur le board :






 
Installation des transistors FETs non matchés.  Faites très attention auxquels vont à quel endroit.  Ils se ressemblent tous dont VÉRIFIEZ quand vous les mettez dans les trous et revérifiez avant de souder.  C’est très facile de se tromper.  Il faut aussi les orienter de la bonne façon tel qu’indiqué par le dessin sur le board :



FETs matchés (ce sont ceux qui vont dans la partie audio, près du relais orange).  Ici aussi il faut VÉRIFIER et orienter de façon appropriée :



Installation des blocs terminal noir où sera branché le transformateur pour alimenter le board et input/output blancs :




 
Installation des condensateurs film WIMA rouges.  Ces condensateurs n’ont pas d’orientation.  J’ai donc décidé de les mettre pour que je puisse lire les marques sur les côtés.  Ensuite c’est l’installation des condos électrolytiques.  Ces condensateurs sont polarisés donc suivre les indications du égatif sur le côté du condo et l’aligner avec le pôle négatif sur le board :




 
Pour la suite, j’ai reçu des diodes MUR820.  Celles-ci sont très différentes des MUR120.  Le board donne la possibilité d’utiliser l’une ou l’autre.  La raison pour laquelle mon board venait avec les MUR820 est que j’avais des résistances (qui seront placées juste à gauche des gros condensateurs WIMA rouges) faibles pour faire une version « Hot-Rod » du DCB1.  Ces MUR820 permettent une plus grande quantité de courant à passer.  La partie MUR120 est donc omise et le jumper sous « note » en complètement bas à doite du board doit être mis.  Il est fortement conseillé de faire le board de cette façon HotRod).  À cette étape, on en profite pour mettre le 7812 à droite.  On doit orienter celui-ci correctement étant donné qu’un heatsink viendra s’y accoller :




 
On a presque fini!  On doit mettre les gros condensateurs électrolytiques de réserve.  C’est gros et haut.  J’ai mis un objet de hauteur similaire sous le board pour m’aider à équilibrer le tout et souder.  On peut aussi utiliser des « helping hands » :


 
Maintenant, on sélectionne les résistances qui vont décider quelle puissance se retrouvera aux power mosfets.  C’est ici qu’on prend la décision si on veut une version HotRod du DCB1.  Faire une version HotRod veut dire de diminuer la valeur des résistances juste à droite des condensateurs de réserve.  Ces résistances décident de la quantité de courant qui va au reste du circuit.  Plus faible on met, plus de courant va au reste du circuit, augmentant la clarté et la profondeur du stage de reproduction.  J’ai mis des 5ohm de 6.5W.  Ce sont les plus faibles qui venaient avec le kit.  J’avais aussi des 10ohm.  Pinnocchio m’a conseillé de mettre plus faible car le son s’en veut amélioré.  Allons-y gaiement pour 5ohm!!!  Je crois qu’il a des 3.3ohm sur le sien.  À noter que plus on fait une version HotRod, il faut mettre des heatsinks car ça va chauffer.  Plus on met des résistances faibles, plus il y aura du courant aux mosfets donc plus il y aura de la chaleur à dissiper :


 
Il faut maintenant préparer les power mosfets.  Il y en a deux sortes différentes et il ne faut pas se tromper quand on les mets.  On triple VÉRIFIE.  Je me suis trompé avec une mais heureusement, je n’avais qu’une patte de soudée.  Ça s’est bien passé pour l’enlever.  Pour cette opération et surtout parce que je faisais la version « Hot Rod » du board, je devais installer les mosfets sous le board pour les visser à la plaque d’aluminium.  Il était donc important de mesurer la distance du board versus la plaque d’aluminium.  J’ai mis des vis de 1/4" sur le board et ai vérifié que ça n’était pas trop haut.  Comme ceci, on soulève le board de la plaque d’aluminium l’isolant du circuit électrique.  Par la suite, j’ai pris une paire de pinces à nez aiguille (needlenose pliers) et ai plié les branches à 90 degrés.  Comme ça, lorsque l’on met les mosfets par dessous, les branches dépassent assez pour être soudées!








 
Voilà!  C’est tout.  Fini le soudage sur le board!  C’es-tu pas beautiful ça?
 
Note importante pour les personnes expérimentées :  Il faudrait monter la partie puissance (power supply) qui est toute la partie à gauche du jumper J2 en premier et la tester pour s’assurer que le tout a bien été assemblé.  Comme vous pouvez le constater, je n’ai pas fait ça…  J’ai eu cette information seulement après avoir tout fini.  Cette approche permet de ne pas faire sauter les composantes audio si on a fait une gaffe dans la partie puissance.  On limite les dégâts.  Donc, si on procède come je l’ai fait, on doit vérifier 3 fois avant de souder et revérifier TOUTES LES SOUDURES ET PIÈCES avant de mettre la switch à ON.  Une chose que j’aie faite a été de m’assurer que je voyais toutes les marques identificatrices sur les composantes en le montant.  J’ai appris ça de Pinnocchio et ça fait tellement plus beau.  L’avantage, bien sûr, est que l’on voit exactement ce qui est où et ça aide énormément à la vérification finale.
 
Passons maintenant à la suite.  Le reste des parties qui étaient pour moi les plus difficiles.  C’est pour cette 2e partie que j’aie demandé le plus d’aide de différentes personnes.  Tout le filage et branchement était inconnu pour moi et, honnêtement, j’avais de la difficulté à conceptualiser le tout.  Cette partie se veut une description détaillée du branchement et installation dans le boitier choisi.
 
Premièrement, j’ai acheté le sigma24 et epsilon24 de AMB audio.  C’est un combo qui permet de contrôler une switch momentanée de type Bulgin vandal resistant.  C’est une switch que j’aime beaucoup car elle est lumineuse lorsqu’allumée et sert aussi d’avertisseur si il y a une surchauffe en liaison avec le sigma24.  Allez voir sur le site de AMB.org :




 
La première partie du filage est de relier la switch du boitier du pré-apmli.  J’utilise une switch IEC avec fusible intégrée.  Elle contient 2 fusibles mais on en met seulement une du côté où on branche le fil d’alimentation.  On doit mettre une fusible de 3A.  Donc, pour ce type de switch, on relie la partie qui vient du mur au bas du commutateur avec un fil (noir dans ce cas-ci).  L’autre partie du commutateur va au bloc multiple où on branchera tout le reste.  La deuxième partie de l’alimentation venant du mur va directement au bloc multiple.  Voilà pour le branchement venant du mur.


 
Maintenant, le branchement à partir du bloc multiple.  Étant donné que la switch de devant du pré-ampli doit toujours être alimenté, il est prudent de la relier à un fusible.  Encore un fois, on met un fusible en série sur ce circuit.  Ce circuit est composé d’un fil noir qui part du bloc et va directement au transformateur du board sigma24 et d’un fil blanc branché sur le hot du mur (panneau arrière) qui va au fusible et qui part du fusible du panneau arrière et qui va au board sigma24.  Ceci permet de protéger ce circuit en cas de surtension.  Comme vous pouvez le voir (flou), il y a une autre connexion sur ce board qui alimentera le circuit pour la switch.
 
On ajoute un peu de complexité maintenant…  On branche le relais mécanique de la façon montrée dans la photo.  Vous voyez que les deux fils blancs du relais forment le circuit qui doit être fermé pour alimenter le DCB1.  Les fils rouge et bleu sont les fils qui donnent l'alimentation pour faire commuter le relais.  Ils sont branchés sur le epsilon24.  Dans la photo où l'on voit le transformateur toroidal, on aperçoit que le fil blanc du transfo est relié au fil blanc sur le bloc qui va ensuite au relais.  Le fil noir du transfo va directement au bloc pour son alimentation.  C'est le circuit pour l'alimentation du transformateur toroidal.  C'est comme ça que la switch Bulgin contrôle l'alimentation du DCB1.






 
L'alimentation du DCB1 maintenant.  Ce pré-ampli fonctionne avec un center tap.  On doit donc brancher le transformateur de la façon suivante:  fil rouge à gauche; fils jaune et bleus ensemble au centre; fil gris à droite.  Afin de faire un centre tap, on doit relier ensemble le fil de fin du premier winding au fil du début du deuxième winding, dans ce cas-ci, le jaune et le bleu.  Vous pouvez voir comment j'ai mis le jaune et le bleu ensemble au bloc et ai pris un fil jaune pour venir se brancher au DCB1.




 
Utilisation de la plaque d'aluminium:
J'ai appris à travailler avec l'aluminium dans ce projet.  C'est vraiment plaisant de travailler le métal!  Voici comment j'ai procédé pour réussir à visser toutes les composantes.  J'ai mis une feuille de papier sur laquelle j'ai positionné toutes les composantes du pré-ampli.  Il est à noter que je travaille avec un très petit boîtier.  J'ai ensuite tracé le pourtour des éléments et ai percé les trous avec cette feuille toujours en place.  J'ai fileté les trous et ça a très bien fonctionné.

















Vous verrez que j'ai quand même fait une erreur!  Je n'ai pas mis TOUTES les composantes qui devaient aller dans le boitier.  Je n'avais pas mis les heatsinks!!!  Donc, j'ai percé les trous pour les entrées et sorties au mauvais endroit.  Ils donnent directement dans le heatsink.  Il faut donc que je reperce le derrière pour les mettre au bon endroit.  L'expérience rentre…
 
Anodisation de l'aluminium:
Dans l'esprit du vrai DIY, je me suis dit que je voulais rendre ça joli!  J'ai une vision de mes composantes à venir avec des couleurs spécifiques à moi, ma signature si vous voulez.  J'ai donc appris à anodiser l'aluminium.  C'est essentiellement facile si on utilise la bonne recette.  Comme dans le temps où j'étais aux études, il a fallu que je fasse les choses étape par étape pour arriver au produit final.  Je suis très content d'y être parvenu.  Donc, voici comment ça se fait:
On commence par laver très bien à l'acétone ou avec un dégraissant très efficace.  J'ai utilisé du diluant à laque.  TOUTES LES ÉTAPES DOIVENT ÊTRE FAITES AVEC DE L'EAU DISTILLÉE.  On rince à fond entre chaque étape.
Ensuite, on passe dans un bain de soude (lye) (Draino ou autre déboucheur d'évier commercial).  Faire attention car ça fait de la fumée toxique.  On laisse les morceaux pendant 5 minutes pour un fini mat mais 1 minute pour un fini brillant si on a poli l'item auparavant:



 
Ensuite, on "desmut".  On enlève les impuretés de l'alliage de l'aluminium qui ont été découverts par l'étape de gravage.  On laisse ceci pendant 5 minutes:

 
Ensuite, on installe dans le bain d'acide sulfurique.  Le bain est composé d'une dilution de 1:1 d'acide de batterie (trouvé chez Nappa) et d'eau distillée.  On s'assure d'avoir une connexion électrique avec toutes les pièces qui doivent être anodisées.  On DOIT avoir un ratio de 1:3 de métal pour que ça fonctionne.  J'ai passé beaucoup de temps avant de réaliser ça.  J'avais lu ceci dans un des nombreux sites webs visités et c'est ce qui a fait la différence entre l'échec et le succès.  Donc, on doit avoir ¼ d'alu pour la cathode et le ¾ d'alu pour l'anode.  Ceci veut dire que si vous voulez anodiser une plaque de 12"x4", vous devez avoir une cathode de 4"x4".



 
Finalement, on doit rincer très très bien à l'eau distillée et mettre dans la teinture de la couleur choisie.



 
 
Voilà où j'en suis.  J'espère que ce post sera utile à quelqu'un.  J'ai beaucoup appris à faire ce projet et je tiens à remercier Pinnocchio pour sa précieuse aide.

J'ai toutes ces photos et même plus à très haute résolution si ça vous intéresse.  Elles ont toutes été prises à 36.3 mpix.  Fichiers de 50 megs chaque... Smile

Laissez-moi savoir si vous avez des questions et j'apprécie tout commentaires.
 
Bonne journée.

Bertrand
avatar
pinnocchio
Messages : 2330
Date d'inscription : 25/03/2013
Localisation : Montreal

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Dim 3 Nov 2013 - 11:56
Wow! Très beau document Bertrand !!!

Ton dcb1 est superbe! Je suis certain que tu vas avoir des heures d'écoute merveilleuses avec ce buffer, moi je l'aime beaucoup et m'en sert sur ma chaîne principale.

Ton design est vraiment beau avec l'anodization qui ajoute une belle touche DYI. Tu devrais mettre un couvert en plexy ou lexan pour montrer ce beau travail!

Encore félicitation !
Do
avatar
Fab
Messages : 1029
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 96
Localisation : Voie Lactée

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Lun 4 Nov 2013 - 21:25
Salut Bertrand

Super post:cheers: 
Plein de détails et superbe réalisation !
Ça donne le goût de mettre de la couleur dans mes projets DIY...

Et la sonorité du preamp, est-ce que tu aimes ça?

Fab
BertrandRoy
Messages : 212
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 47
Localisation : Ville Saint-Laurent
http://kimikodesign.wordpress.com

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Lun 4 Nov 2013 - 21:29
Allo Fab,

Mon plus gros problème présentement est que je n'ai rien pour l'essayer!  Je vais finalement commencer à me faire un ampli j'espère très bientôt.  J'ai tout ce que j'ai besoin pour faire mon B24 mais je n'ai pas eu le temps d'y toucher depuis que j'ai les choses en août.  Donc, c'est la priorité après que j'ai fini mes mini-statements qui trainent dans le garage depuis 2 semaines en état presque terminé...  

Laisse-moi savoir si tu veux que j'anodise des chose pour toi.

Bonne fin de soirée.

B
avatar
modDIY
Messages : 2605
Date d'inscription : 26/03/2013
Localisation : Montréal

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Mer 6 Nov 2013 - 6:38
Salut Bertrand,

Super beau projet. Very Happy Super les photos.

Si actuellement tu n'a encore rien pour le tester, ça vas changer bientôt avec les enceintes que tu construit actuellement. Comme tu dis, il ne vas te manquer que l'ampli et la source. Tu pourrais monter le Marantz clone en premier, plus rapide à monter que le B24.

Bonne continuation.
A+
BertrandRoy
Messages : 212
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 47
Localisation : Ville Saint-Laurent
http://kimikodesign.wordpress.com

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Mar 14 Jan 2014 - 18:16
Bonjour à tous,

IL VIT!!!!  J'ai finalement fini par finir la finalisation de ce projet.  Voici quelques photos qui vous montre qu'il est bel et bien en vie...  Par contre, voix ne pouvez l'entendre.

Un CD changer Yamaha (cheap, pas du tout haut de gamme) branché sur le DCB1 branché sur le GB150D de Pinnocchio branché sur mes mini-statements.







Finalement.  Maintenant pour me faire faire un lexan pour le top.  Les recherches commencent.

Bonne fin de journée.

Bertrand
avatar
pinnocchio
Messages : 2330
Date d'inscription : 25/03/2013
Localisation : Montreal

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Mar 14 Jan 2014 - 18:51
Salut Bertrand,

Félicitations! Très beau setup

Ca commence finalement à prendre forme! Very Happy

Maintenant faut attaquer le B24 de AMB!!!  Wink 

A+
Do
avatar
modDIY
Messages : 2605
Date d'inscription : 26/03/2013
Localisation : Montréal

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Mar 14 Jan 2014 - 20:18
Oui félicitations Bertrand,

Ça vraiment de la gueule avec la couleur anodisé rouge.

A+
jd45
Messages : 20
Date d'inscription : 20/11/2014

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Dim 7 Déc 2014 - 4:15
Bonjour, je viens de recevoir ce kit.
Ta réalisation est vraiment très belle.
Quel transfo as tu utilisé ?
avatar
marcstpierre
Messages : 662
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 58
Localisation : vercheres

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Dim 7 Déc 2014 - 7:42
Bravo Bertrand.impressionnant.C'est très motivant de voir les étapes de réalisation comme sa sa donne le gout de s"essayer a construire de l'électronique.
Quelle teinture vous utilisez?
j'ai le même bloc d'alimentation Astron,faites-vous de la radio amateur.Smile
BertrandRoy
Messages : 212
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 47
Localisation : Ville Saint-Laurent
http://kimikodesign.wordpress.com

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Dim 7 Déc 2014 - 18:13
jd45 a écrit:Bonjour, je viens de recevoir ce kit.
Ta réalisation est vraiment très belle.
Quel transfo as tu utilisé ?

Allo JD45,
J'ai utilisé un transfo de 100VA, 15V par secondaires. Je l'ai fait faire par Sumr, encapsulé et shieldé. 

Bonne soirée. 

Bertrand
BertrandRoy
Messages : 212
Date d'inscription : 22/04/2013
Age : 47
Localisation : Ville Saint-Laurent
http://kimikodesign.wordpress.com

Re: DCB1 Build de Bertrand

le Dim 7 Déc 2014 - 18:21
marcstpierre a écrit:Bravo Bertrand.impressionnant.C'est très motivant de voir les étapes de réalisation comme sa sa donne le gout de s"essayer a construire de l'électronique.
Quelle teinture vous utilisez?
j'ai le même bloc d'alimentation Astron,faites-vous de la radio amateur.Smile
Allo marcstpierre,
Merci pour les compliments. J'ai fait ce post très détaillé pour aider les gens qui voudraient essayer. Somme tout assez facile malgré mes nombreuses questions à Pinnocchio qui m'a super gros aider. Beaucoup plus facile que mon projet actuel en fait. 
La teinture venait de Carswell si je me rappelle bien. 
Non, je ne fais pas de radio amateur. J'ai assez de hobby dispendieux!!!
Bonne soirée. 
Bertrand.
Contenu sponsorisé

Re: DCB1 Build de Bertrand

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum